Moulin Jean-Paul Beausoleil

O.B.V.Z.B.

Lac Mondor


lac Mondor Le Lac Mondor a une superficie de 12.03 ha. Il est situé à 99% dans la municipalité de Saint-Jean-de-Matha, et à 1% dans la municipalité de Saint-Damien.

Depuis 2008, le lac Mondor fait partie du RSVL ; Réseau de surveillance volontaire des lacs qui permet d’évaluer l’état des lacs et de suivre leur évolution dans le temps aux travers de mesures physico-chimiques.

Ces mesures sont effectuées chaque année par l’association du lac Mondor, certains riverains et par l’OBVZB.

Les variables physico-chimiques mesurées dans le lac Mondor en 2008 et 2009, situaient son état trophique dans la classe oligotrophe. D'après les résultats obtenus, le lac Mondor présente peu ou pas de signes d'eutrophisation.

À l’été 2009, la présence de cyanobactéries a été confirmée pour la première fois dans le lac Mondor
lac Mondor
L’organisme a poursuivis à l’été 2010 l’étude du lac Mondor commencé l’année précédente.
Comme en 2009,  des analyses physico-chimiques ont été réalisées sur cinq points d’échantillonnage.

Les analyses, à l’aide un kit de « HACH », ont porté sur  la quantité de nitrate dans l’eau, d’orthophosphates, d’azote ammoniacal, de phosphore total et de la quantité de matière en suspension. Une analyse du pH, de la conductivité, de la couleur, de sa turbidité et de la quantité d’oxygène présent dans l’eau à aussi était fait.

L’organisme a également réalisé en 2010 un inventaire des plantes aquatiques  ainsi que l’inventaire forestier des deux milieux humide du lac.

En 2011, Dans le cadre du programme du réseau de surveillance volontaire des lacs, l’association de protection du lac Mondor poursuivra une mesure de la transparence de l’eau toutes les 2 semaines, et procèdera à un échantillonnage d’eau du Phosphore total, du carbone organique dissous ainsi que de la Chlorophylle a.lac Mondor

L’OBVZB poursuivra également la caractérisation de la bande riveraine du lac Mondor débutée à l’été 2010.

La navigation sur le lac est possible grâce à Monsieur Jean-Paul Creton qui a gentiment  prêté sa chaloupe à l’organisme.


Merci